découverte initiale


SCROLL DOWN

découverte initiale


FOTOLIA_158610011_L.JPG

La suspicion de cancer du sein est évoquée essentiellement dans trois circonstances :

1) La patiente consulte parce qu’elle est inquiète suite à une anomalie constatée au niveau de son sein : une masse, un nodule anormal, suite à un auto-       examen systématique,une fois par mois en première partie du cycle, plus rarement ce sera lors de l’apparition d’un symptôme particulier :

  •     écoulement mamelonnaire, impression de tension mammaire asymétrique, rétraction du mamelon…

2) Le médecin est alerté par une anomalie lors d’un contrôle "de routine" (surtout contrôle clinique lors d’une visite chez le gynécologue ou le médecin traitant) :

  • palpation d’une masse, d’une induration ou observation d’une rétraction du mamelon ou d’une déformation du contour du sein, plus rarement :

          découverte d’un ganglion axillaire ou sus-claviculaire de taille augmentée.

3) Le diagnostic du cancer du sein peut être évoqué au cours d’un examen radiologique,surtout mammographie, dans le cadre du programme de dépistage national ou lors d’un examen prescrit individuellement, parce que le médecin l’a jugé utile.

Selon la suspicion plus ou moins forte de cancer du sein, une mise au point sera proposée,permettant ou non de confirmer le diagnostic, la localisation et l’extension de la tumeur,mise au point dont les détails font l’objet des trois chapitres suivants.

Sans tomber dans l’excès, il est évident qu’il vaut toujours mieux investiguer ou contrôler des anomalies même si la suspicion est faible, étant donné qu’un diagnostic précoce de cancer du sein en augmente clairement les chances de guérison.

autopalpation


autopalpation


Fotolia_35111205_M.jpg

C’est souvent la femme qui détecte par palpation une anomalie au niveau du sein comme une grosseur, un écoulement par le mamelon, un changement de la taille et de la forme du sein ou encore un changement de l’aspect de la peau et de l’aréole.

La palpation ne permet en aucun cas d’affirmer le diagnostic d’un cancer du sein. Suite à la détection d’une anomalie par palpation, des examens complémentaires comme une mammographie, une échographie ou encore une biopsie sont nécessaires pour déterminer l’origine de cette anomalie.

Depuis de nombreuses années, les médecins encouragent l'autopalpation mensuelle des seins dès l'âge de 20 ans. Il n'existe pas de recommandations officielles, mais cette pratique est conseillée entre deux examens de dépistage.

Plus une tumeur est détectée tôt, plus les chances de guérison d'un cancer du sein sont élevées. En plus de l'examen annuel chez le médecin et de la mammographie, l'autopalpation des seins peut aider à un dépistage précoce. Elle doit être pratiquée 7 à 10 jours après la fin des règles.

 

Fotolia_164167238_L.jpg

Mammographie


Mammographie


Fotolia_168385818_L.jpg

Lien vers : mammographie

                  mammographie et protheses mammaires

 

Echographie


Echographie


IMAGES BLOG CANCER DU SEIN 557.jpg

Lien vers:  Echographie

cytoponction


cytoponction


microbiopsie


Macrobiopsie sur table dédiée ou pronetable


Macrobiopsie sur table dédiée ou pronetable


ganglion sentinelle


ganglion sentinelle


pose d'un harpon


pose d'un harpon


Lien vers : pose d'un harpon

résonnance magnétique nucléaire RMN/IRM


résonnance magnétique nucléaire RMN/IRM


AV2A2243.jpg

Lien vers : IRM mammaire

 

                 

PET-Scan


PET-Scan


Lien vers: PET-Scan

 

        

 

 

 

PET-web.jpg