Pour vous, pour elles, pour les femmes courageuses

A vous, femmes courageuses femmes qui luttent pour faire en sorte que chaque jour, le principal étendard soit votre sourire.

A vous, femmes, aux yeux couleur de force, dont le regard transmet la sensibilité que vous ressentez de la vie et de ceux qui t’entourent.

Pour vous, aujourd’hui je fais un hommage car personne n’a su faire de cette bataille son propos pour continuer malgré les tempêtes.

Pour vous, aujourd’hui, voici mon admiration car vous pouvez voir la lumière quand les nuages apparaissent. Pour vous aujourd’hui, voici mes mots pour que vous vous souveniez que vous êtes pleine d’amour, de courage et de grandeur. 

Femmes courageuses

Je connais le visage de ces femmes courageuses qui luttent pour se lever chaque matin avec un sourire même si dans leur vie, il existe un nuage gris qui s’appelle le cancer.

Leur regard chargé de courage et plein de force vous fait voir que la vie,peut être dure mais qu’elle mérite d’être vécue.

Ce sont des femmes courageuses, non pas parce qu’elles ont peur mais parce que malgré tout ce qui leur arrive, elles ont décidé d’aller de l’avant.

Pour elles, la lutte est leur routine, leur tâche quotidienne, leur ressource, leur stratégie. Jour après jour elles expriment leurs forces et leurs envies de vivre, en imprégnant tout leur entourage de leur courage. Elles ont su construire une lumière face à chaque difficulté, face à chaque tempête.

Elles se sont armées de patience, elles ont enfilé leur armure pour lutter contre les adversités de la vie et ont accepté leur lutte contre le cancer. Ce sont des femmes-courage.

Leurs grandeurs résident non seulement dans leur attitude de lutte mais aussi dans leur capacité à resurgir et à se lever. Elles savent comment faire ressortir toute leur force intérieure ainsi que leur potentiel pour ne pas se rendre et pour continuer à aller de l’avant.

Elles ont trouvé dans chaque fragilité l’opportunité de construire leur force.

Leurs visages vous disent que malgré les peurs, les incertitudes et parfois la souffrance, elles resteront déterminées à vivre et à ressentir la vie.

Ce sont des grands-mères, des mères, des filles, des amies, des princesses guerrières qui utilisent la force comme bouclier et l’attitude positive comme armure.

Dans leurs yeux, se révèle le courage qu’elles portent sur leur dos. D’elles, on peut apprendre de grandes leçons de vie, car ce sont des grandes guides de la vie.

Des femmes qui décident, des femmes libres, des femmes dignes, des femmes-courage. Parfois, elles se dérobent, leur sourire s’attriste, elles perdent l’envie de lutter, le silence les atteint, et la peur fait son apparition.

Elles ont oublié que leur intérieur est plein de force, mais elles sont d’habiles constructrices de ponts et elles se remettent à construire des forteresses.

C’est pour cela que le minimum que l’on puisse faire, c’est prendre soin d’elles, les admirer, les remercier et les aimer. 

Nous devons les accompagner sur leur chemin de lutte pour les aider quand elles en ont besoin. Embrasser leur âme pour qu’elles sentent qu’elles ne sont pas seules, et que nous serons leur compagnon de lutte.

Comprendre leurs silences comme des symboles de notre soutien et prendre soin de leur sensibilité face à la vie.

A vous qui vous battez

Et maintenant, pour vous femmes qui vous battez chaque jour, écoutez :

“J’admire votre force, votre capacité à renaître et à être forte. J’admire vos envies de vous lever et de continuer, votre potentiel pour aller de l’avant. J’admire votre chemin. Vous êtes fortes, vous êtes grandes, vous êtes belles.’’

Vous êtes pleines de courage, d’amour et de vie. Vos yeux laissent transparaître vos batailles et votre sourire est le moteur de votre quotidien. Vous êtes un exemple à suivre, un guide authentique. 

Il se peut qu’il arrivera sans prévenir, sans vous demander la permission de s’installer. Il se peut que la peur vous envahira et que l’incertitude deviendra votre compagne. Mais avec votre courage, avec votre force intérieure et votre lutte, vous trouverez le réconfort.

Personne ne sait à quel point cela fait mal, ni la peur qui se trouve en vous .Personne ne sait comme vous vous sentez, ni ce que vous pensez. Mais n’oubliez pas qui vous êtes  et jusqu’où vous pouvez arriver. N’oubliez jamais votre force intérieure, votre potentiel. Vous avez en vous bien plus.” 

 

Source : Nos Pensées