Le Luxembourg n'est pas très gâté par le soleil pendant les mois d'automne et hiver. 80 % des résidents luxembourgeois n'auraient pas suffisamment de vitamin D, selon une étude nationale. Les données scientifiques tendent à démontrer que la vitamine D pourrait réduire les risques de certains types de cancer, notamment le cancer colorectal et le cancer du sein, mais pas encore prouvé pour le cancer du sein.
La vitamine D peut avoir un rôle la croissance normale cellulaire du sein et pourrait donc arrêter la croissance des cellules cancéreuses du sein.

La vitamine D aide le corps à absorber le calcium, qui est essentiel pour la bonne santé osseuse. La vitamine D aide aussi le système immunitaire, les muscles et la fonction de système nerveux à avoir une fonction correcte. La plupart de vitamine D est produite quand une forme inactive d'une substance nutritive est activée dans votre peau quand elle est exposée à la lumière du soleil. 

Est-ce que la vitamine D supprime la prolifération des cellules malignes? 

IMAGES BLOG CANCER DU SEIN 123.jpg

Des arguments, non plus épidémiologiques mais cellulaires, renforcent l’hypothèse d’une action anti-tumorale de la vitamine D. Ajoutée à des cellules cancéreuses, elle supprime leur prolifération in vitro. Elle a aussi une puissante activité anti-inflammatoire qui peut retarder l’apparition du cancer chez l’animal. Cette action anti-tumorale était déjà connue pour le cancer colorectal où, selon Mathilde Touvier, chercheuse en épidémiologie nutritionnelle de l’Inserm à Paris, "les preuves s’accumulent et cela indépendamment de l’activité physique ou du poids du patient". "Pour le cancer du sein en revanche, un tel effet n’est pas encore établi, probablement parce que d’autres facteurs interviennent dans le déclenchement de la maladie suivant les groupes de femmes étudiées", poursuit-elle. Pour en avoir la certitude, une vaste étude américaine baptisée VITAL est donc en cours sur 25 000 volontaires âgés de plus de 50 ans. Elle teste si un apport quotidien de vitamine D par voie orale pourrait réduire l’incidence du cancer du sein et celle d’autres cancers. L’espoir est permis car un possible effet protecteur de la vitamine D chez les femmes déjà atteintes d’un cancer du sein apparaît plus clairement. Plusieurs études ont montré que la mortalité était plus faible chez les patientes ayant le plus fort taux de vitamine D dans le sang. De très faibles teneurs en vitamine D dans le sang sont en outre le signe d’un mauvais pronostic pour la maladie. 

Il y a-t-il des essaies cliniques en cours ?

Pour déterminer si un apport en vitamine D peut avoir un effet positif sur la survie de patients après leur cancer, et notamment celui du sein, plusieurs essais cliniques sont en cours dans le monde. "Déjà, toutes les femmes traitées pour un cancer du sein avec des médicaments bloquant la synthèse d’oestrogènes devraient aussi recevoir de la vitamine D avec du calcium pour les protéger du risque d’ostéoporose, insiste Jean-Claude Souberbielle, responsable du laboratoire d'hormonologie Hôpital Necker - Paris - Spécialiste de la vitamine D . Et cela d’autant plus si elles présentent un faible taux initial de vitamine D dans le sang".

En attendant les résultats de ces différentes études, il est bon de rappeler qu’un régime alimentaire riche en vitamine D est particulièrement recommandé en hiver, quand l’ensoleillement sous nos latitudes n’est plus assez intense.

Comment évaluer le taux de Vitamine D ?

IMAGES BLOG CANCER DU SEIN 552.jpg

 

Pour évaluer notre taux de vitamine D on dose le taux par une simple prise de sang et qui permet donc de savoir si une personne présente ou non un déficit en vitamine D.

La majorité des experts estiment qu’il faut avoir une concentration supérieure à 30 ng/mL pour définir un statut vitaminique « optimal ».

 

                                          nmol/L                   ng/mL

Taux recommandés        75-200                   30-80

Insuffisance                     25-75                      10-30

Carence                           <25                          <10

 

On utilise deux unités, les nanomoles par litre (nmol/L) utilisées internationalement, et les nanogrammes par millilitre (ng/mL), fréquemment retrouvées dans la littérature scientifique.

Pour convertir, il suffit de multiplier les ng/mL par 2,5.

Quelle est l'attitude à prendre ?

Pour la plupart des gens, il suffit de quelques minutes par jour, soit de brèves expositions dans le cours normal des activités quotidiennes. Malgré les bienfaits de la vitamine D, nous vous recommandons de ne pas exagéré par rapport au soleil.Il existe des moyens beaucoup plus sûrs que l’exposition aux rayons UV pour obtenir votre vitamine D : l’alimentation (plusieurs aliments sont enrichis de vitamine D) et la prise de suppléments vitaminiques probablement plus facile à prendre...

  • Exposition de soleil :15 minutes à 3 fois par semaine ou quelques minutes par jour.Malgré les bienfaits de la vitamine D.En général, la plupart des experts recommandent que vous continuiez à utiliser la protection solaire quand des niveaux de radiation (UV) ultra-violets sont modérés ou hauts. Des rayons UV sont invisibles, donc vous ne pouvez pas dire si vous êtes exposés ou non.
IMAGES BLOG CANCER DU SEIN 107.jpg

Il est aussi impossible de surdoser sur la vitamine D  soleil. 

Une diminution de la production de vitamine D peut être influencer par différents facteurs

  • selon la couche d'ozone cela influence la production de vitamine D selon la lumière du soleil qui passe
  •  la coloration de la peau( mâte et foncée ) est un obstacle à la synthèse de vitamine D dans des régions de faible intensité lumineuse.
  • selon les pays de l'hémisphère Nord qui sont moins exposés au soleil


Tous ces facteurs peuvent rendre difficile à obtenir une vitamine D nécessaire seule par l'exposition au soleil

  • Suppléments : Avant que vous n'ajustiez votre vitamine D, il est important de connaître le niveau de sérum de votre vitamine D, parlez-en à votre médecin.
IMAGES BLOG CANCER DU SEIN 293.jpg

La recommandation actuelle est que toutes les personnes obtiennent 600 unités internationales (I.U) de vitamine D par jour, peu importe quel âge ils ont. La multivitamine typique contient 400 unités internationales de vitamine D.

  • Produits alimentaires riches en vitamine D: Comme les peuples du Nord, grands amateurs de morue, de hareng ou de saumon, c’est le moment de manger davantage de poissons gras car ils sont la plus importante source de vitamine D en Occident.

Exemple : un équivalent du produit « 1000 IE Vitamine D » correspond à :


- Lait entier - 25 l
- Fromage - 2 kg
- Beurre - 2 kg
- Oeufs - 21 unités
- Maquereau - 500 g
- Huile de poisson – 14 g

Il est important de choisir votre poisson soigneusement pour éviter n'importe quelle espèce qui peut avoir les hauts niveaux de mercure.

IMAGES BLOG CANCER DU SEIN 510.jpg

Prendre 1 à 3 cuillères à thé d'huile de foie de morue par jour comme supplément peut aussi aider à augmenter votre taux de vitamine D. Cependant, la plupart des personnes n'aiment pas le goût d'huile de foie de morue...

Certains yaourts, jus d'orange, lait de soja  sont fortifiés en vitamine D .( Lisez soigneusement l’étiquette)

 

Peut-on surdoser la vitamine D avec les suppléments?

Les données actuelles laissent croire que cette quantité devrait aider à réduire les risques de cancer en présentant le moins de préjudices possibles.  Pour la plupart des adultes, prendre un supplément de 1000 U.I. par jour ne pose aucun problème.. En raison de la toxicité potentielle de la vitamine D, on définit également une limite supérieure à ne pas dépasser. Cette zone a été fixée arbitrairement à 80 ng/mL, ce qui représente une marge de sécurité suffisamment éloignée de la zone de toxicité théorique.

L’effet le plus courant d’un apport excessif en vitamine D est l’hypercalcémie (niveaux de calcium trop élevés). Voici quelques-uns des premiers symptômes de l’hypercalcémie :

nausées; vomissements; manque d’appétit; faiblesse.

Consultez votre médecin si vous éprouvez l’un ou l’autre de ces symptômes

Il n'y aura aucun soucis si vous vous tenez au recommandations internationales et surtout aussi à celles de votre médecin.

L'équipe médicale du blog cancer du sein n'hésitera pas à répondre à vos questions si besoin.

 

IMAGES BLOG CANCER DU SEIN 360.jpg

Comment