Le lymphœdème résulte d’une anomalie du système lymphatique qui force une accumulation des fluides dans une partie du corps. Cette rétention localisée de liquides fait enfler les tissus de manière douloureuse. Le lymphœdème s’observe chez les personnes qui ont subi une chirurgie avec ablation de un ou plus de ganglions-curage axillaire- ou une radiothérapie. Dans certains cas, il ne se manifeste qu’après plusieurs années suivant les épisodes de traitement. Non traité, il peut mener à un état chronique , mais le lymphœdème est une maladie chronique qui peut être maîtrisée.

Qu'est-ce le système lymphatique et la lymphe ?

Le système lymphatique est un réseau principalement constitué de :

  • Ganglions lymphatiques : de petits organes en forme de haricot qu'on trouve dans tout le corps.
  • Vaisseaux lymphatiques : des vaisseaux qui permettent au liquide lymphatique (qu'on appelle aussi lymphe) de circuler dans tout le corps.

Dans le système lymphatique circule donc la « lymphe ». 

La lymphe est le liquide, légèrement jaunâtre, véhiculé par le système lymphatique. Elle est présente partout dans l’organisme. Ce liquide biologique est un filtrat du plasma sanguin riche en eau, protéines, graisses et globules blancs (notamment les lymphocytes). La lymphe possède deux rôles :

  • L’un, de transport et d’épuration en captant près de 10% des déchets de l’organisme, essentiellement des grosses molécules que le système veineux prenant en charge les 90% des déchets restants, ne peut pas véhiculer. Elle apporte également au sang, les graisses qu’elle a captées au niveau de l’intestin grêle. Enfin, elle joue un rôle dans l’apparition des métastases cancéreuses en transportant les cellules malignes ;
  • L’autre, de défense contre les infections grâce aux lymphocytes qu’elle véhicule, aux anticorps qu’elle produit, mais aussi, aux ganglions lymphatiques permettant de neutraliser les bactéries, virus et cellules tumorales (en petite quantité). La lymphe occupe ainsi un rôle important au sein du système immunitaire.

Les ganglions lymphatiques sont essentiellement présents au niveau de la racine des membres et l‘abdomen , pour le sein ils sont situés au niveau des aisselles. Leur rôle est de traiter les déchets. Ils les filtrent, les nettoient et une fois épurés, ils renvoient la lymphe dans la circulation veineuse.
 

Qu'est-ce le lymphœdème ?

On distingue deux types de lymphœdème : primaire ou secondaire.

Les lymphœdèmes primaires sont rares. Cette pathologie est due à une anomalie de développement du système lymphatique à la naissance.

Les lymphœdèmes secondaires sont les plus fréquents. Ils sont dus à l’altération ou l’obstruction des voies lymphatiques auparavant normales. Ils peuvent être consécutifs à des infections( tuberculose, sarcoïdose) et cancer. Les voies lymphatiques peuvent aussi être obstruées par une accumulation de cellules cancéreuses ou  provenir d’une destruction du réseau lymphatique lié à des actes chirurgicaux, aux traitements des cancers ou à une chirurgie vasculaires. Presque 5.6 % des femmes ayant subi une ablation du ganglion sentinelle et 19.9% un curage ganglionnaire(plusieurs ganglions) développent un lymphœdème secondaire au niveau du bras du même côté.La radiothérapie augmente ce risque. 

En général, ce type de lymphœdème apparaît au cours des premières années suivant le traitement d'un cancer.

Les traitements permettent de maîtriser les symptômes du lymphœdème et de prévenir plusieurs complications.

Le médecin vous proposera le traitement approprié selon votre état de santé et besoins..

Le lymphoedème est-il systématique ?

L’apparition d’un lymphœdème n’est pas systématique après un curage axillaire. Le risque augmente avec le nombre de ganglions retirés.

Lorsqu’il est présent, son intensité est variable. Un lymphœdème grave ne se manifeste que chez un petit pourcentage de femmes. Il peut être limité à la main, s’étendre à l’avant bras, voire parfois au bras complet.

Un lymphœdème peut évoluer de façons différentes. Chez certaines femmes, il est temporaire et disparaît dans les quelques mois qui suivent la chirurgie. Pour d’autres, il peut persister et devenir fluctuant mais ne régressant jamais totalement.

Quels sont les symptômes du lymphoedème ?

L’apparition d’un lymphœdème est souvent discrète et transitoire. Le gonflement de la main ou de l’avant-bras est souvent le premier signe et et le principal symptôme..

D'autres symptômes peuvent accompagner cette enflure :

  • sensation de lourdeur ,de raideur ou lourdeur sans avoir eu d'activité particulièrement intense ,
  • douleur,
  • changement d'aspect de la peau, elle vous semble plus épaisse que l'autre côté
  • diminution de la souplesse ou de la mobilité  de la main du poignet ou du bras atteint,
  • sensation que les vêtements( en particulier les manches) ou les bijoux sont trop serrés,

Un lymphœdème peut disparaître par la simple mise au repos du bras en position surélevée ou après la nuit. S’il ne disparaît plus spontanément, une kinésithérapie spécialisée est nécessaire.

Une augmentation rapide (en quelques jours) et importante de cet œdème peut être le signe d’une autre affection et nécessite une consultation en urgence chez votre médecin.

Traitement

Le traitement est symptomatique et consiste à :

Réduire le volume du bras et épaule afin de conserver sa mobilité et limiter les répercussions sur la colonne vertébrale .

L'utilisation d'un bandage multicouche permet de réduire le plus possible l'enflure de la partie du corps atteinte. Une technique particulière de massage appelée « drainage lymphatique » permet aussi de réduire cette enflure. Les vêtements de compression doivent être portés uniquement sur recommandation d'un médecin. Ils doivent être ajustés par un spécialiste.Une phase de réduction de l’œdème d’environ un mois pour celles qui présentent des lymphœdèmes très importants. Ce traitement met en jeu des techniques particulières de massage (drainage lymphatique manuel) et l’application de bandages spéciaux.

Fotolia_87486870_M.jpg

 

Comment diminuer le risque de survenue des complications ? 

Une fois que l'enflure a été réduite au maximum, le traitement principal repose sur les méthodes physiques de compression et de contention par bandages. Cette ''manche'' élastique doit être portée à long terme. Elle permet de maîtriser l'enflure et de prévenir plusieurs complications.

L’intervention d’un kinésithérapeute est importante et permet d’augmenter l’efficacité de ces bandages. Des conseils personnalisés d’hygiène de vie à propos de la prévention des épisodes infectieux, du contrôle du poids et d’une activité physique adaptée vous seront données par votre kiné ou médecin.Une phase de maintien, représente un engagement à porter un vêtement de compression selon évolution de votre lymphoedème pendant la journée et à exécuter des exercices particuliers.

Y-a-t-il un traitement médicamenteux ?

Les diurétiques n'ont pas d'effet sur le lymphoedème.

Le seul traitement médicamenteux, est l'antibiotique utilisé qu’en cas d'infection .

Quelles sont les complications ?

S'il n'est pas traité, le lymphœdème peut :

  • provoquer une enflure du bras atteinte, qui peut atteindre jusqu'à 3 fois son volume initial,
  • augmenter les risques d'infection ou d'apparition de plaies,
  • entraîner des difficultés à accomplir les tâches quotidiennes,
  • causer de la détresse psychologique.

Que pouvez vous faire en prévention ?

Vous pouvez réduire votre risque de lymphœdème en suivant ces recommandations :

  • faites de l'exercice physique modéré comme la natation, la marche, le cyclisme, la danse et le yoga
  • évitez les sports qui ont un grand impact sur le bras: tennis, squash
  • maintenez un poids santé
  • réduisez la compression de vos membres, par exemple, évitez : les sacs en bandoulière,les vêtements et les bijoux trop serrés,
  • réduisez l'exposition de votre corps à des extrêmes de température :le froid intense,les longues périodes à la chaleur (bains à remous et saunas)
  • présenter l'autre bras pour les prises de sang , injections 
  • évitez toute blessure et brulure 

 

Si vous avez un lymphœdème, vous pouvez maintenir votre état de santé en suivant ces recommandations :

  • surveillez l'apparition de signes tels que l'enflure, l'irritation, la démangeaison ou l'élévation de la température
  • protégez la peau de la partie du corps atteinte afin d'éviter les risques d'infections. Par exemple, portez des gants pour jardiner, désinfectez la plaie directement, si vous vous coupez en cuisinant ou autre...
  • soignez vos ongles, cuticules, crevasses : portes d’entrée aux microbes
  •  présenter l'autre bras pour les prises de sang , injections et prise de tension qui nécessitent un garrot au bras

Le drainage lymphatique, ainsi que les manchettes, sont pris en charge par la caisse de maladie sous  ordonnance médicale.

Liens utiles :

Pour toute autre question: Gesondheetskees                             

Drainage Lymphatique :     Liste de Kine 

 

Fotolia_172371501_M.jpg

Sources :  Société canadienne du cancer

               Institut national de cancer

               Wikipedia

               Up to date

               

 

Comment