La Population face au cancer

Tous les 5 ans, la Fondation Cancer commandite une enquête auprès de TNS Ilres sur les attitudes, connaissances et comportements de la population résidant au Luxembourg face au cancer. Le sondage représentatif de la population a été réalisé en été 2017  montre divers constats intéressants. Les résultats de l'enquête ont été présentés lors d'une conférence de presse jeudi dernier. 

 Dr Carlo Bock Mme Lucienne Thommes  Président du Conseil d'administration  F.C.  Directrice  Fondation Cancer

Dr Carlo Bock Mme Lucienne Thommes

Président du Conseil d'administration F.C. Directrice Fondation Cancer

La population luxembourgeoise a toujours du mal à identifier et hiérarchiser les facteurs de risque de cancer.

Les risques liés au tabac et à l’exposition au soleil sont très bien connus,en contre-partie ceux relatifs au surpoids/obésité et à l’alcool ,''sont des points qui doivent être plus sensibilisés'',souligne Madame Lucienne Thommes,directrice de la fondation cancer.

Les personnes sondées croient aux facteurs psychologiques de stress ou traumatiques, comme le divorce, deuil, ce qui ''ne s'avère absolument pas carcinogène''affirme la directrice.

La population la plus à risque de développer un cancer (+ de 65 ans) est celle qui est la moins bien informée des signes du cancer. D'autres conclusions intéressantes sont que:

  • 68 % des interviewés sont conscients de l’importance des actions de prévention.

  • 9 patients sur 10 sont satisfaits de la prise en charge effectuée au Luxembourg.

  • 52 % de la population fait confiance à la médecine classique pour guérir d’un cancer ce qui représente une augmentation de sept points par rapport à 2012.

  • Seuls 42% savent que les services de la Fondation Cancer sont gratuits

Lien vers l'enquête